Né en 1965, Frédéric Noy est un photographe documentaire indépendant français. Sa démarche photographique basée sur une approche documentaire privilégie lachronique comme mode narratif. Son travail, principalement centré sur l’Afrique, décrit un continent en construction, dont l’histoire, les croyances et les traditions se frottent inlassablement à une irrépressible mutation. Successivement basé en Tanzanie,au Nigeria, au Soudan, au Tchad et depuis 2012 en Ouganda, ses récits photographiques s’attardent sur les creux de l’actualité, sur des histoires inattendues ou sur l’existence de populations socialement exclues, stigmatisées ou prises dans l’engrenage de conflits. Partisan du mouvement « slow journalism », il mène un projet personnel et de longue haleine interrogeant le dilemme entre survie et environnement qui taraude les populations riveraines du lac Victoria. Présentés régulièrement à Visa pour l’Image, ses reportages sont parus, ces dernières années, dans de nombreuses publications françaises etinternationales.

https://www.fredericnoy.com